La Météo avec La chaine MétéobourseTélévision avec Télé7joursSortir avec PariscopeLa circulation avec SytadinhoroscopeEmploiClub-InternetLes FréquencesLa grille des programmesLes émissionsLa grille des programmesLa grille des programmesChoix des thématiquesChoix des Mots ClésVotre profilDésabonnement
Services
Votre journal
   
modifiez votre journal
Vendredi 2 juin 2000
16 h 16
 Accueil / La Une
 Economie
 International
 Politique
 Société
 Sports
 Culture
 Multimedia
 Roland-garros 2000


Cliquez ici pour acheter


Sondage

Duquel de ces peuples du Proche Orient vous sentez-vous le (la) plus proche ?
Israéliens
Libanais
Palestiniens
Sans opinion  
 

Forums
Mondialisation, conflits, événements géopolitiques : réagissez à toute l'actualité internationale

Novatris
Les 28 otages ont ete liberes
©2000 AFP W.Baum
Le forcené du Luxembourg hors de danger
Le preneur d'otages de la crèche-garderie de Wasserbillig a été atteint de deux balles dans la tête lors de l'assaut donné hier soir par les forces de l'ordre. Les 25 enfants et leurs 3 éducatrices, retenus depuis 2 jours, ont été libérés sains et saufs.

02 juin 2000. Soulagement au Luxembourg. La terrible guerre des nerfs a pris fin soir à 19h20. Les enfants libérés et sains et saufs ont été transportés dans les bras des secouristes à bord de plusieurs camions de police et des ambulances de la protection civile, toutes sirènes hurlantes. Le preneur d'otages a lui été évacué en hélicoptère après avoir reçu deux balles dans la tête lors de l'assaut.
Armé de grenades et d'un pistolet, Neji Bejaoui, un Tunisien de 39 ans, avait fait irruption avant-hier dans la crèche-garderie séquestrant une trentaine d'enfants de 3 à 10 ans et leurs quatre éducateurs. L'homme habitait avec sa femme luxembourgeoise et ses deux enfants de 9 et 15 ans, dans une cité défavorisée de Manternach, à 5 km de la crèche de Wasserbillig.
Le Tunisien avait demandé à se rendre en Lybie et aurait, selon des sources officielles, exigé une rançon d'environ 10 millions de francs. Une information démentie par la commissaire divisionnaire Andrée Colas.
"On craint le pire si des policiers le provoquent" avaient estimé trois de ses "copains de foot". Un porte parole de la police a en effet reconnu lors d'un point presse que l'homme devenait "nerveux" en raison de la fatigue. Neji Bejaoui était notamment suivi depuis plusieurs années par un psychiatre qui est intervenu aujourd'hui pour faciliter les négociations avec les autorités luxembourgeoises.

Les explications de notre envoyé spécial Dominique Helbert. Son

Philippines : les rebelles musulmans font monter les enchères
Le forcené du Luxembourg hors de danger
Elections législatives anticipées au Japon
La justice américaine refuse au petit Elian le droit de demander l'asile politique
La 30ème exposition universelle a ouvert ses portes à Hanovre
Israéliens et Palestiniens renouent le dialogue
Les réformateurs marquent un nouveau point en Iran
Pérou : le président Fujimori calme les esprits
Le chef de l'armée fidjienne promet l'amnistie à l'auteur du coup d'Etat
Le président israélien va démissionner
Accusé de harcèlement sexuel, le vice-Premier ministre, israélien démissionne
100 dollars pour un nourrisson cambodgien
 Aide/Crédits/Ecrivez-nous


© 1999, 2000 EuropeInfos

  Cette page a été vue fois et le site a reçu visiteurs(euses) différent(e)s depuis juin 2001 (plus environ 3000 auparavant (de nov. 2000 à janvier 2002)